Bientôt en Avent…

Le 29 novembre est une date qui compte pour les Chrétiens. C’est le début d’une nouvelle année liturgique. C’est aussi le début d’un des temps fort de la vie et de la spiritualité chrétiennes : l’Avent.

Pendant 4 semaines nous sommes invités à revisiter la signification et la place de Noël dans nos choix. Qu’implique cette naissance dans un profond dénuement, anticipant tant de portes fermées pour ce terrible destin. Mais anticipant aussi l’émerveillement et l’adoration totalement inattendus…

Comme disait le Renard au Petit Prince : « il faut des rites »… Alors, pourquoi ne pas renouer avec cette vieille coutume des 4 bougies entourées d’une couronne ? Elle nourrira et complètera nos attentes, qui, justement à cause de ce bébé, vont au-delà du déconfinement !

L’Avent…

Que veut dire le mot « Avent » ?

Couronne d’Avent

Le terme Avent (du latin adventus) est un mot repris par les Chrétiens aux religions païennes de l’Antiquité. Il signifiait la venue annuelle de la divinité dans son temple pour visiter ses fidèles.
Du point de vue politique, il désignait la première visite officielle d’un personnage important lors de son entrée en charge.
Enfin, dans la langue chrétienne des premiers siècles apr.J.-C.  adventus devint le terme classique pour désigner la venue du Christ parmi les hommes. Lire la suite

Pourquoi donc une couronne?

Pour la symbolique chrétienne, la rencontre de la circonférence et du carré, dans la couronne d’Avent, évoque l’Incarnation en notre humanité du Dieu fait homme. Les branchages sont prélevés sur des sapins ou des arbustes vivaces. La garniture florale est composée de fleurs séchées. Quelques branches de gypsophile symbolisent la patience divine.
Les 4 bougies symbolisent la vigilante attente en même temps que la progression de l’impatience, de dimanche en dimanche.

On sait ce qu’est la « couronne d’Avent » : un cercle  —  en bois ou en fer  —  recouvert de branchages et de fleurs, sur lequel on dispose quatre bougies aux quatre coins d’un carré imaginaire. La veille au soir des quatre dimanches de l’Avent, on allume successivement une, deux, trois, quatre bougies. La circonférence, figure de plénitude, symbolise le monde du divin, l’aire céleste. Le carré, suggéré par les bougies à ses quatre coins, symbolise le monde créé, l’aire terrestre, l’homme. La superposition successive de carrés en quinconce à l’intérieur de cercles de plus en plus étroits a d’ailleurs créé la lanterne, point de rencontre architectural entre la terre et le ciel, comme aussi la coupole : une sphère sur un cube.

Lire la suite

Un petit saut jusqu’à l’église du Centre ?

L’église Saint Joseph ouvre largement ses portes chaque jour, de 8 h à 18 h.
Et même si les mesures sanitaires empêchent d’y célébrer la messe jusqu’au 15 décembre, pourquoi pas s’imprégner de ce lieu sacré pour une prière, accompagnée ou non d’une petite bougie?

Sur place on y trouvera une représentation géante de l’ancre, ce symbole préféré des premiers chrétiens dans la tourmente. Sur des post-it on peut y écrire son intention de prière, sa peine ou sa soif d’encouragement …

Lire la suite

Prier à la maison …

Les (très) longues semaines où on devra rester beaucoup chez soi pourraient être l’occasion de raviver sa prière, seul, en couple ou en famille.
Voici quelques propositions pour poursuivre chez soi ce tête à tête spirituel…

Prier avec la télé ou la radio

Messes radio et TV :
Sur la radio La Première (RTBF) vous pouvez écouter la messe chaque dimanche à 11h. Vous pouvez également regarder la messe tous les 15 jours sur La Une (RTBF), et, chaque dimanche, sur KTO TV

Avec le confinement, la télévision est plus que jamais une fenêtre ouverte, un lien avec les autres, un soutien pour ceux qui sont seuls, un espace pour la prière de tous.
Les équipes de KTO se mobilisent pour assurer au mieux cet accompagnement par des retransmissions en direct et des programmes spéciaux. KTO est également diffusé par internet

En cette période de retour à un confinement, RCF Bruxelles s’adapte et répond à vos demandes en vous proposant en semaine de suivre la messe à l’antenne en direct.
Du lundi au vendredi : à 8h45 : le commentaire des textes du jour proposé par le Père Tommy Scholtès ; à 19h00 : la messe avec la communauté des Jésuites de Saint-Michel ; En direct sur la fréquence FM 107,6 ou via ce lien sur internet.

Lire la suite

Les homélies de nos prêtres

Père Albert et l’Abbé Armand
proposent leurs méditations pour
les dimanches-en-confinement,
ainsi que pour les temps fort
de l’Année liturgique

Voir leurs homélies

Nourris par l’évangile St Marc pendant un an

Le début de l’Avent (le 29 novembre, cette année) correspond pour les chrétiens à une nouvelle année liturgique. Nous y serons ressourcés, dimanche après dimanche, par l’évangile selon saint Marc. Sans doute le plus accessible des quatre évangiles ; le plus court aussi ; le tout premier à avoir été écrit (en grec).

Qui est vraiment saint Marc ?
Quand et pour qui Marc écrit-il ?
Aller à l’essentiel en format compact
Le pivot central de son évangile
Le doigt toujours pointé vers plus grand que lui
Toujours présent

Lire la suite

Faire Église autrement…

Les messes ne pourront plus avoir lieu jusqu’au 13 décembre. Mais la vie spirituelle ne s’arrête pas. Par un message adressé aux fidèles, les évêques de Belgique encouragent à développer l’entraide, à peaufiner l’accueil dans les églises et à nourrir la prière. Ils proposent quelques pistes qui aideront à mieux vivre cette nouvelle période d’abstinence eucharistique.

Dans une lettre adressée le 2 novembre à tous les fidèles, ils relèvent que « Heureusement, les églises peuvent rester ouvertes pour la prière individuelle. Nous encourageons à utiliser au maximum cette opportunité, en tenant compte évidemment des normes sanitaires en vigueur. Une église ouverte est le signe d’une communauté locale accueillante. » Un accueil personnalisé (à 4 pers max) peut être mis en place, la diffusion d’une musique aidera à la prière, un accueil des visiteurs dans l’église.

Lire la suite