Que sera l’Église de demain ? Vaste consultation

Le monde se trouve aujourd’hui face à de grands défis. De nombreuses questions se posent aussi au sein de l‘Église catholique, notamment en matière de « pouvoir ». Nous avons, en effet, un passé assez clérical derrière nous. Depuis le Concile Vatican II (1962-1965), il y a déjà eu beaucoup de changements a ce propos. Il devient de plus en plus évident que nous ne pourrons répondre a notre vocation que si nous le faisons ensemble.  C’est là la signification même du mot « synode » : marcher ensemble.

Voila l’objectif du pape François: non pas une Église cléricale, mais synodale. Le pape est profondément convaincu que c’est ce que Dieu attend en ce troisième millénaire. Ce n’est qu’à cette condition que nous serons en mesure d’annoncer l’évangile de manière crédible.

L’ensemble du Peuple de Dieu partage une dignité et une vocation communes par le Baptême. Nous sommes tous appelés, en vertu de notre baptême, à participer activement à la vie de l’Église. Dans les paroisses, les petites communautés chrétiennes, les mouvements laïcs, les communautés religieuses et les autres formes de communion, femmes et hommes, jeunes et personnes âgées, nous sommes tous invités a nous écouter les uns les autres afin d’entendre les incitations de l’Esprit Saint, qui vient guider nos efforts humains, insufflant vie et vitalité à l’Église et nous conduisant a une communion plus profonde pour notre mission dans le monde. Alors que l’Église s’engage dans ce voyage synodal, nous devons nous efforcer de nous enraciner dans des expériences d’écoute et de discernement authentiques sur le chemin qui mène à l’Église que Dieu nous appelle à être.