Pour fêter la Croix le 14 septembre…

Les funérailles récentes d’un sculpteur renommé, William Chattaway, ont fait découvrir cette Descente de Croix, photographiée ici dans sa version en résine avant d’être coulée dans le bronze. Très tôt, les chrétiens ont vu dans la croix, plutôt qu’un accessoire meurtrier, l’image du sacrifice par lequel Jésus nous affranchit des obstacles d’une durable union à Dieu. C’est le Supplicié auquel on s’attache, tel Joseph d’Arimathie, qui risqua son honneur et sa peau pour décrocher Jésus de la croix et lui donne une sépulture digne.

Joseph d’Arimathie est le seul à rester soucieux du cadavre de Jésus. Tous avaient fui avant ou après l’exécution… Mais il arrive que les vrais héros surgissent, non programmés, où et quand on s’y attend le moins. Un membre du Sanhédrin, un pharisien, un Docteur de la Loi, en quelque sorte un dissident. Un clandestin de la dernière heure ! Il savait que les autorités religieuses feraient tout pour faire disparaître ce cadavre haï et qui ne cessait de le hanter !